Sélectionner une page

 

Comment un nègre comme Hervé finit-il par faire l’amour aux blanches ?

En fait, comment un nègre comme Hervé finit-il par faire l’amour exclusivement aux blanches ?

Avant de répondre à cette question, il est important de souligner que l’explication qui suit n’appuie ou ne condamne en aucun cas le soulagement de ce singe dans l’occident fragile. J’ajouterai également que ceci n’est qu’une réflexion permettant de mettre les bases pour une discussion et non une conclusion ou autre finalité absurde que tu essayeras d’extrapoler par des hypothèses ou en réaction à mes propos choquants. Pour simplifier mon analyse, je vais émettre un postulat réducteur :

Il existe deux types d’immigrants soit ; ceux qui encouragent la ghettoïsation des immigrants par les États occidentaux et ceux qui tentent de s’intégrer par défaut ou par ouverture.

 

Lorsque les immigrants arrivent dans leur nouvelle terre d’accueil, ils sont souvent entassés dans des habitations à loyers modiques. Ce qui crée une ségrégation par classe sociale et encourage la pauvreté, la violence, le décrochage scolaire, etc. (note à moi-même : aller lire sur le sujet pour confirmer cette hypothèse). Mais comment se fait-il que certains immigrants s’intègrent mieux ou quittent le cycle de la pauvreté ? Plusieurs observations peuvent expliquer cette situation (le choix d’école, l’éducation des parents ou tout simplement la volonté personnelle de chaque individu). Il faut comprendre que tous les immigrants ont une histoire différente (tout comme toi en fait, t’inquiètes, je ne t’oublie pas).

Le premier type d’immigrant encourage la ghettoïsation pour plusieurs raisons ; c’est difficile d’être différent, c’est plus facile de se comprendre entre nous, ils ne veulent pas nous donner d’emploi, on doit travailler deux fois plus fort, la culture est différente, on est tous des singes, des terroristes, des odeurs, etc. Le second type vit la même réalité, mais il prend une position différente. Certains vont littéralement renier leur culture pour s’intégrer plus facilement, d’autres vont jongler entre ces deux milieux. C’est difficile de ne pas généraliser, puisque chacun réagit comme il veut ou comme il peut.

Mais je reviens à ma question de départ : comment un nègre comme Hervé finit-il par faire l’amour exclusivement aux blanches ?

Peu importe son « type d’immigrant », Hervé finira par faire l’amour exclusivement aux blanches. J’ai essayé de trouver une réponse simple à la question et malheureusement je n’y suis pas arrivé, mais je me permets encore quelques hypothèses réductrices (oui, oui, je vais généraliser pour tirer une conclusion) ;

1) Les hommes tentent de contrôler la femme, peu importe la culture

2) Les hommes immigrants vont renier beaucoup plus facilement certaines valeurs culturelles traditionnelles dans leur mode de vie/relations

3) Il n’y a pas beaucoup de modèles masculins forts pour représenter l’homme immigrant

4) Il y a encore moins de modèles féminins forts pour représenter la femme immigrante

5) Les femmes occidentales sont plus ouvertes aux relations interraciales

 

En occident, les sociétés sont souvent un peu plus libérales que les pays d’origine de certains immigrants ce qui engendre un débat éthique et un débat de valeur. Malgré tout, l’homme a une position beaucoup plus favorable que la femme, peu importe la culture. Par conséquent, les hommes immigrants vont renier plus facilement certaines valeurs traditionnelles pour s’adapter ou simplement pour goûter librement aux joies de l’occident (l’alcool, la sexualité, la religion, etc.). Contrairement aux femmes immigrantes qui vont conserver davantage les valeurs traditionnelles. Il y a donc un choc de valeurs qui se crée au sein même des communautés culturelles. De plus, on remarque qu’il n’existe pas beaucoup de modèles forts pour les immigrants et encore moins pour les femmes immigrantes. Ce qui explique notamment pourquoi les femmes occidentales sont plus ouvertes aux relations interraciales. On voit beaucoup plus d’artistes, de sportifs et de comédiens hommes immigrants que de femmes immigrantes dans les sociétés occidentales, même si certains groupes minoritaires sont encore à l’écart comme les Asiatiques par exemple (cela se traduit aussi dans les relations interraciales).

1) Ceci est un amalgame de généralisations volontaires, le but étant de provoquer une réflexion et une discussion

2) Je suis en cours, donc laisse moi une chance pour la structure du texte

3) Merci, Asap Rocky, pour toutes les filles blanches qui ont su faire l’amour à un nègre sans se fatiguer

4) Discutons

#diasporaspeaking

 

Novembre 2016