Sélectionner une page

On court. On courait. Chacun avec une bouteille de vin à la main. Ça prend un litre par histoire.

Voici la nôtre :

Une fille aux cheveux courts (elles ont toutes les cheveux courts aujourd’hui) nous ouvre la porte sur cette nuit. C’est le genre de fille qui erre au gré des saisons, il n’y a pas si longtemps elle avait ce dégradé de couleur laide dans des cheveux longs. Ce n’est pas la première fois que nos profils se croisent. J’ai déjà observé, dans le silence, quelques photos asymétriques sur fond blanc. Je sais par exemple qu’elle aime les couleurs vives et la céramique. Elle n’est pas particulièrement jolie, mais sous un filtre, sa projection virtuelle me suffit. Je sais qu’un jour nous partirons découvrir des terres inconnues à vélo, mais pour l’instant je préfère le vin et le corps de son amie dans un triangle fait pour l’eau. Dans un coin de cet appartement sombre, la lumière se décompose, des histoires de dix secondes se partagent et chacun cherche un réveil à deux. On peut entendre « À paradis city » vibrer contre les murs et mourir entre les angles de ces polygones aux gobelets rouges.

– C’est une question de perception

– Je ne comprends pas

– Les gens aiment ce qui a déjà été fait, si tu leur présentes une image trop actuelle ils ne comprendront pas le contexte

– Comment veux-tu ne pas comprendre un contexte dans lequel tu te trouves ?

– C’est simple, ton image existe parce qu’elle est vue, elle existe parce que tu l’as projetée

– Exactement

– Tu me présenteras un réveil, un jeu de lumière, des montagnes et des forêts vierges, une édition spéciale, une torréfaction et ce sera à moi d’interpréter le contexte. Par contre, lorsque je te vois et te touche, le contexte c’est toi. Il n’y a pas d’interprétation.

– Mais alors si je suis le contexte, il n’y a pas plus actuel que moi.

– C’est ce que je croyais, mais tu es toujours 4, 5 secondes en retard même quand Paul gratte la guitare. Puisque tu ne réagis plus par tes sens, mais bien lorsque ton image a été interprétée. C’est une forme de protection puisque l’idéal c’est de contrôler la perception et l’image que les gens ont de toi.

– Et toi comment fais-tu alors ?

– Je n’ai jamais fait l’unanimité. Voilà comment, mais suis-moi, on court, on courra chacun une bouteille de vin à la main, ça prend un litre de vin par histoire, la notre ne n’hésitera aucune interprétation, puisque tes cheveux seront longs même si tu prétends être la première à les avoir eu courts et Leloup chantera nos chansons.

 

Février 2015